Acheter un scooter d’occasion : les points à vérifier

La vente scooter d’occasion est actuellement en plein essor dans toute la France. Pour les utilisateurs, l’achat d’un moyen de locomotion de seconde main permet de réduire au minimum son budget d’acquisition. Toutefois, cela peut présenter certains risques notamment sur l’état et la qualité du scooter en question. Dans cette optique, la meilleure solution qui vous permet de faire une reprise scooter bonne occasion est de vérifier quelques points essentiels en rapport avec la mécanique ou tout autre objet en rapport avec les deux roues.

Le compteur de kilomètres

Pour les deux roues, le compteur de kilomètres fonctionne principalement avec un câble raccordé à la roue avant. La première astuce est alors de vérifier que le câble est bel et bien branché. Si tel n’est pas le cas, il est fort probable que le nombre de kilomètres affiché sur le tableau de bord de votre scooter soit faux. En outre, le compteur peut également être faussé dans une situation où le guidon de la moto n’est pas d’origine. En passant, n’oubliez pas aussi de mettre en relief le nombre de kilométrages et l’état général du scooter. Effectivement, si ce dernier affiche 400 km au tableau, alors que son état laisse à désirer, il y a forcément de l’anguille sous roche. Ainsi, pour être sûr que le compteur de kilomètres de votre futur deux roues ne soit pas faussé, rendez-vous directement sur www.scootnco.fr, une boutique en ligne de référence en matière de achat de scooter d’occasion.

La facture d’achat et papiers du scooter

En général, même si la reprise de moto n’est pas accompagnée d’une garantie, le vendeur se doit toujours de vous fournir la facture d’achat, le livret d’entretien, ainsi que tous les documents associés aux deux roues. À part l’aspect de l’entretien, cela vous donne également la garantie qu’il ne s’agit en aucun cas d’un scooter volé. Ainsi, pour en être sûr à 100 %, vous pouvez demander au vendeur un certificat de non-gage. Ce dernier qui met en exergue l’historique de la moto vis-à-vis de l’État. Pour information, l’immatriculation du moteur et du cadre doivent impérativement correspondre à celle mentionnée dans les documents afférents. Prenez alors le temps de la vérifier avant le rachat de scooter à Paris.

Faire le contrôle au niveau de la mécanique

À part le compteur de kilomètres, la facture d’achat, ainsi que les documents associés aux deux roues, il vous est également conseillé de contrôler l’état de fonctionnement des amortisseurs de votre scooter. Plus précisément, l’idée consiste à vérifier s’ils ne sont pas abîmés. Il en est aussi le même pour les pneus. Effectivement, ces derniers ne doivent en aucun point laissé une trace de réparation avec des mèches. De surcroît, le système électrique, les plaquettes et disques de freins doivent impérativement être en bon état. Bref, veuillez prendre le soin de vérifier la mécanique avant la reprise de moto qui vous séduit.

La stratégie à adopter pour revendre son scooter et ne pas perdre trop d’argent
Acheter un scooter neuf ou d’occasion : fourchette de prix, avantages et inconvénients