Assurance bateau et navigation de plaisance : pas obligatoire mais primordiale tout de même

Bien que la navigation de plaisance soit soumise à une réglementation très strict, la souscription à une assurance bateau et navigation de plaisance n’est pas obligatoire. Ce genre d’assurance ne se destine donc qu’à ceux qui désirent se couvrir en cas d’éventuel sinistre. De toute façon, dans l’environnement maritime, les dangers peuvent survenir au moment où l’on s’y attend le moins.

L’environnement maritime : un environnement non dénué de risque

Alors que les automobilistes utilisent très souvent leur voiture, notamment pour se déplacer au quotidien, les plaisanciers eux n’utilisent qu’occasionnellement leurs bateaux. Il est donc évident que la navigation de plaisance ne présente que très peu de risque, contrairement à la circulation routière. On peut même dire que le risque est quasiment nul à moins que « Dame Nature » ne s’y oppose. De surcroît, les bateaux sont bien protégés grâce aux installations portuaires ainsi qu’aux emplacements hautement sécurisés. Les cambrioleurs n’auront donc d’autres options que de faire demi-tour.

Cependant, tout cela ne veut pas dire que la navigation de plaisance est dénuée de tout risque. Certes, la législation française n’impose pas aux plaisanciers de souscrire une assurance spécifique, même dans le cadre d’une responsabilité civile. Mais lorsqu’un sinistre survient, la réparation est automatiquement à la charge totale des navigateurs de plaisance. Et qui sait si en stationnant dans le port, un bateau explose suite à une fuite de gaz. L’explosion pourrait certainement provoquer des dégâts à la chaîne.

Souscrire une assurance navigation de plaisance est facultative mais indispensable

Même si les risques sont moins élevés en navigation de plaisance, ils peuvent être divers comme en voiture ou en deux roues. C’est pourquoi pour se mettre à l’abri des catastrophes pouvant même conduire à la destruction totale du bateau, il peut être intéressant de souscrire une assurance bateau et navigation de plaisance. Comme la législation n’impose rien de contraignant, les plaisanciers ont la liberté de se diriger vers une formule d’assurance correspondant à leurs besoins. Ils peuvent dans ce cas prendre ou non une assurance responsabilité civile. Toutefois, cette dernière est indispensable lorsqu’on cherche à louer une place dans un port. Faute d’assurance responsabilité, un plaisancier n’y trouvera certainement pas sa place

Quelle assurance bateau et navigation de plaisance souscrire ?

Pour bénéficier d’une couverture s’accommodant à ses besoins, un plaisancier aura le choix entre différentes formules d’assurance bateau et navigation. Il y a d’abord l’assurance spéciale bateau qui inclut généralement la responsabilité civile dans l’éventualité où le bateau endommage d’autres bateaux dans le port ou des installations portuaires ou blesse quelqu’un. Elle couvre également le bateau lui-même, ses accessoires et ses équipements d’origine. Ensuite, il y a l’assurance dite « corps de navire » dont l’objectif est d’indemniser la perte du bateau, de le réparer suite à une avarie… En général, c’est une formule tous risques sous réserve que la navigation ne se destine pas à des fins professionnelles.

Mon assureur voiture ne veut plus m’assurer. Que faire ?
Existe-t-il des assureurs spécialisés dans les deux roues ?