Bonus / malus : à quoi ça sert ?

Le bonus-malus est également appelé coefficient de réduction majoration ou CRM. Cette information figure sur le relevé d’information ou relevé de situation et influence sur le calcul du montant de la cotisation à chaque échéance annuelle. Mais c’est quoi au juste ?

Bonus-malus : comment ça marche ?

Seuls les véhicules terrestres à moteur sont concernés par le bonus-malus. Néanmoins, il y a des exceptions. En effet, sont exclus les véhicules à 2 et 3 roues avec 11 kW de puissance, les véhicules et matériels agricoles, les matériels de travaux publics et forestiers, les véhicules d’intérêt généraux et les véhicules de collection.

Le principe est simple. À chaque échéance annuelle, votre compagnie d’assurance vous envoie un relevé de situation à votre adresse. Le bonus-malus vous permettra de connaitre la cotisation à payer :

Un CRM de base est égal à 1. Si c’est la première fois que vous souscrivez à une assurance voiture, alors l’assureur prendra un CRM = 1 Un CRM inférieur à 1 équivaut à une cotisation réduite. En effet, si vous n’avez pas déclaré d’accident, vous pouvez multiplier votre coefficient par 0,95. En 13 ans donc, vous pouvez obtenir le coefficient maximal de 0,50 Et un CRM supérieur à 1 équivaut à une cotisation majorée : lorsque vous déclarez plusieurs accidents responsables, le coefficient sera augmenté par 1,125 pour un accident partiellement responsable et par 1,25 pour un accident totalement responsable

Mais comment se calcule le bonus malus ?

Pour calculer le bonus, il suffit de soustraire le coefficient de l’année précédente par 0,05.

Exemple : Pour l’année N, le coefficient de base est de 0,95. S’il n’y a eu aucun sinistre toute l’année, votre CRM sera alors de

Bonus = 0,95 – 0,05 = 0,090

En cas de malus, il ne faut pas additionner la majoration, mais la multiplier. Prenons un exemple concret : Vous avez eu deux accidents responsables. Avec le premier, vous avez eu un coefficient de 1,25 pour la première année et de 1,25 pour la deuxième année. Ce qui fait

Malus = 1 x 1,25 x 1,25 = 1,56

Toutefois, le plafonnement est à 3,5%, équivalant à une majoration de 400% par rapport à la prime de départ. Si 2 ans après l’incident, vous n’avez déclaré aucun accident responsable, vous reprenez votre coefficient de départ : 1.

Peut-on conserver le bonus-malus ?

Effectivement, lorsque vous changez de véhicule ou d’assurance, vous gardez votre Bonus malus sauf si vous avez mentionné le nom de votre enfant ou de votre conjoint dans le nouveau contrat. Eh oui, lorsque vous souscrivez à une nouvelle assurance auprès d’un organisme concurrent, ce dernier vous demander automatiquement votre relevé d’information. Et il se basera sur le dernier coefficient pour calculer la nouvelle prime.

Mon assureur voiture ne veut plus m’assurer. Que faire ?
Assurance bateau et navigation de plaisance : pas obligatoire mais primordiale tout de même